Amberd

Amberd se dresse sur une éminence rocheuse, comme une forteresse imprenable de l’Arménie médiévale. Le château princier, édifice à deux étages doté d’un escalier majestueux, date des XIe-XIIIe siècles.

Il est protégé par des murailles munies de tours talutées. Les thermes, construits au XIIIe siècle, se trouvent hors du château.

La forteresse est construite selon les critères utilisés pour les constructions militaires de l'époque. On choisit donc habituellement un promontoire rocheux à la jonction de deux rivières ou d'une rocher abrupt, afin qu'il ne soit nécessaire de construire des remparts qu'aux points les plus vulnérables à une approche ennemie. Amberd, construit exactement selon cette technique.

L’église contiguë, construite en tuf, fut érigée en 1026 par le prince Vahram Pahlavouni. Elle appartient au type de salle à coupole. L’architecture extérieure est simple et expressive avec un dôme en forme de parapluie.

«... A deux milles trois cents mètres d'altitude, sur les flancs sud de l'immense massif du Mont Aragats, la petite route s'arrête: l'église et la forteresse d'Amberd sont au coeur de paysages exceptionnels.»

«Rémy Prin - Parole et Patrimoine»