Ararat

Le Mont Ararat est le centre historique de l'Arménie, mais aujourd'hui il est situé au-delà de la frontière, en Turquie. L'Ararat est en fait la plus haute montagne du monde si l'on prend sa mesure, non pas au-dessus du niveau de la mer, mais au-dessus de la plaine qu'il domine.

Dogubayazit est à 1800 m, d'où l'impression de gigantisme monolithique. Près de 3400 m de dénivelé, d'un seul bloc. Du côté arménien, l'écart est encore plus spectaculaire: 4355 m par rapport à la plaine d'Etchmiadzin, tout près d'Erevan! Alors que l'Everest, l'Elbrouz, le Chimborazo, le mont Blanc ne dominent les vallées environnantes que de 3000 à 4000 m.

Dans la Bible, le livre de la Genèse identifie cette montagne comme l’endroit où l’arche de Noé atteint la terre ferme après le déluge.

Bien que le mont Ararat soit désormais situé en Turquie depuis quatre-vingts ans environ, il reste aujourd'hui encore le symbole national de l’Arménie, où on l'appelle également «Masis» (Մասիս). En tant que tel il apparaît sur les armoiries du pays et se trouve fréquemment représenté par les artistes arméniens.