Aruch

L’âge d’or d’Aruch remonte au règne du prince Grigor Mamikonian (661-685), quand elle fut le centre administratif et militaire de l’Arménie. 

De cette époque datent ses principaux monuments: la cathédrale Saint-Grégoire et le palais princier, qui font partie des monuments les plus célèbres de l’architecture arménienne du haut Moyen Âge.

Aruch connaît une autre période faste du IXe siècle au début du XIIIe siècle, avant que les invasions mongoles ne ruinent sa situation privilégiée sur la route commerciale de Tabriz (Iran) à la mer Noire, par la plaine d’Ararat et le plateau de Chirak.