Amberd

La forteresse impénétrable d’Amberd s’élève sur un haut rocher, c’est un point d’intérêt remarquable de l’Arménie médiévale datant des 11e et 13e siècles. Amberd est situé dans la région d’Aragatsotn. La forteresse était également connue comme la forteresse du roi Achote Erkat (Achote de Fer). La forteresse a servi à des fins défensives, spécialement pendant les époques romaines et chrétiennes.

La construction de la forteresse a duré plusieurs siècles à cause de sa position imprenable sur un affleurement rocheux ayant une vue sur le confluent de deux rivières Amberd et Arkachène. La rive d’Amberd était et est infranchissable, il y a des murs de protection seulement dans la partie basse. La pente qui mène à la rivière d’Arkachène est raide mais franchissable. Sur toute la crête il y a des murs de protection défensive. La partie nord renferme des murs et bloque l’entrée depuis le mont Aragats (4090 m.).

Selon certaines sources, Amberd a été une résidence d’été royale et le château (ainsi que certaines parties du mur) a été construit au 7e siècle pour la famille Kamsarakan. D’après l’ordre de Grigor Maguistros Pahlavouni, un homme d’Etat et un érudit du Moyen Age, la forteresse et le district voisin sont passés sous le règne de la puissante famille Pahlavouni au 10e siècle.

En 1196, Amberd a été libéré de l’armée unie arméno-géorgienne dirigée par le général Zakaré Zakarian qui a transformé la forteresse en sa résidence. Les Zakarian ont libéré la grande partie de l’Arménie et sont arrivés à une nouvelle ère d’or.

Amberd a été acheté en 1215 par Vache Vachoutian. La forteresse est devenue un point de défense important pendant plusieurs années jusqu’à sa conquête et destruction par les Mongols en 1236. Les Vachoutian l’ont reconstruite à la fin du 13e siècle.

La forteresse a été abandonnée et restée intacte jusqu’au 20e siècle quand sa reconstruction a commencé. Malgré les recherches en cours et les travaux de restauration, le site, surtout la forteresse et le château ont été déclarés les monuments les plus menacés. Dans les années 1970, l’église a été restaurée. Les beaux toit-parasol et reliefs ont été réagencés. Le portail sud avec ses colonnes élancées est particulièrement beau. C’est un chef-d’œuvre de la taille des pierres.

Le complexe inclut des fortifications, un château, des bains et une église ainsi que des points défensifs extérieurs et un passage couvert qui mène à la rivière. Le site est en voie de restauration : les murs extérieurs ont été rebâtis et un nouveau sentier vers le complexe est construit sur une colline rocheuse avec une série de marches en pierre qui se poursuivent jusqu’à la gorge d’Amberd et la porte principale.

La forteresse royale est un bâtiment de deux étages avec un grand escalier magnifique entouré de murs. Les bains thermaux ont été ajoutés au 13e siècle et sont situés hors du château. A proximité se trouve une église dont l’architecture est impressionnante. Le dôme ressemble à un parapluie semi-ouvert.

Amberd est situé sur les pentes de la plus haute montagne de l’Arménie, Aragats (4090 mètres au-dessus du niveau de la mer). Les quatre sommets se voient du cratère du volcan : le sommet est (3650m.), le sommet sud (3879m.), le sommet ouest (4080m.) et le sommet nord (4095m.).

Aragats est une destination populaire de randonnée. Beaucoup de locaux et de touristes étrangers grimpent la montagne. Une vue fascinante s’ouvre depuis le sommet d’Aragats. De là, la plupart des petits et grands Caucase peuvent être visités. Même la plus haute montagne en Europe, Elbrus (5642) est visible depuis son sommet.

La montagne a joué un rôle important dans l’histoire et la culture de l’Arménie. Beaucoup de poètes Arméniens ont écrit des poésies sur cette montagne. Les artistes l’ont peinte. Vous pouvez voir quelques-unes de ces peintures dans la Galerie Nationale de l’Arménie.