Gandzasar

Le monastère de Gandzassar est situé dans la République d'Artsakh, pas loin de la capitale de Stepanakert. Stepanakert a été construit au début du 19ème siècle au lieu du village de Vararakn. La ville est située sur le versant oriental du Haut-Karabakh. Le premier plan de la ville (1926) a été dessiné par Alexandre Tamanyan, l’architecte d’Erevan, la capitale arménienne. L'une des principales attractions de la ville est le monument "Nous et nos montagnes", s'élevant sur une colline. Il est souvent appelé monument de "grand-mère et grand-père" et représente un vieux couple arménien marié. Dans la ville, vous trouverez également de nombreux autres sites intéressants à visiter. Le monastère de Saint-Jean-Baptiste de Gandzasar a été construit en 1216 sous le haut patronage du prince arménien Hassan Jalalian.

Le toponyme "Gadzassar" signifie "la montagne des trésors" en arménien. C'était le siège du Catholicos d'Aghovanie depuis le Moyen Age. Bien qu’elle soit officiellement affiliée au Saint-Siège d’Etchmiadzin, l’Église d’Artsakh a toujours disposé d’un degré d’autonomie et a joué un rôle important dans le développement de la vie intellectuelle de la région. Même avant la construction de l'église principale, dédiée à Saint-Jean, un narthex a été construit en 1238. Le siège du Catholicos d'Aghovania abritait ici un important scriptorium. Il était également connu comme le siège sacré de Gandzasar. Gandzasar est aujourd'hui le siège de l'archevêque d'Artsakh, nommé par la cathédrale de Saint-Echmiadzin de l'Église apostolique arménienne. Le monastère est situé dans la vallée de Khachène. Il était construit en tuf rouge, mais au fil du temps, le monastère a pris un teint brun rougeâtre. De hauts murs protègent le complexe monastique. A l'intérieur du complexe se trouve la cathédrale de Saint-Jean-Baptiste. Le hall du monastère ressemble à un gavit. De différents ornements sont présentés à l’extérieur exprimant le style architectural de cette époque. Le monastère est un chef-d'œuvre de l'architecture médiévale arménienne. Anatoli Jakobson, historien de l'art soviétique du Moyen Age bien connu et honoré, a décrit Gandzasar comme "une perle de l'art architectural". Le monastère de Gandzasar partage le même style architectural avec les deux autres monastères arméniens, les monastères de Hovhannavank et de Haritchavank, également construits au milieu du 13e siècle. Sous l'Union soviétique, l'église se trouvait en très mauvais état avec de nombreuses autres églises en Arménie. En 1991, la guerre entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan a éclaté durant laquelle le monastère de Gandzasar a été gravement endommagé. Les églises ont été fermées ou détruites et les prêtres, persécutés. A la fin de la guerre, il a été restauré et la route goudronnée a été reconstruite. Aujourd'hui, le monastère est devenu non seulement un lieu de pèlerinage pour les religieux d'Arménie, mais également une destination touristique pour ceux qui visitent l’Arménie et la République d'Artsakh. De nombreux baptêmes, mariages, funérailles et autres cérémonies ont lieu dans l'église. Le cimetière du village est également situé aux alentours. Près du monastère, un autre monastère des 9e-13e siècles a été également construit dont l'église date de 1214. Gandzasar offre une vue impeccable sur les montagnes et les vallées. La combinaison du monastère et de la nature fait de cet endroit une destination idéale pour les étrangers et les locaux.