Geghard

Le monastère rocheux de Geghard est un monument de l'architecture médiévale arménienne. Exceptionnellement bien préservé, il se situe à l'entrée de la vallée d'Azat, au pied d'une paroi rocheuse d'une beauté sauvage. Le monastère est situé dans la région de Kotayk.

Cette région est située dans la partie centrale du pays. La capitale est Hrazdan ainsi que la plus grande ville est Abovian. Il tire son nom du canton de Kotayk de la province historique d'Ayrarat de l'Arménie ancienne.

Il y a plusieurs sites antiques et attractions touristiques dans la région, y compris la forteresse médiévale de Bdjni, le monastère de Ketcharis du 9e siècle, etc. Kotayk abrite également la célèbre station de sports d'hiver et la station thermale de Tsaghkadzor, le site montagneux d'Aghveran.

D’après la tradition, Grégoire l'Illuminateur est le fondateur du monastère. Il a été construit au 4e siècle au lieu d'un puits sacré situé dans une grotte. La chapelle principale a été fondée en 1215. Autrefois le monastère portait le nom de "Hayravank", ce qui signifie "monastère de la grotte". Le nom de Geghardavank signifiant "lancier", provient de la lance qui avait blessé Jésus-Christ et a été amenée ici par l’apôtre Judas. Maintenant, la lance est actuellement exposée à Etchmiadzin.

Les falaises spectaculaires qui entourent le monastère font partie du canyon de la rivière d’Azat: cet ensemble fait partie du patrimoine mondial de l'Unesco.

La combinaison de nombreuses croix de pierres gravées constitue une vue unique. C’est l’une des destinations touristiques les plus visitées d’Arménie.

La plupart des visiteurs de Geghard se rendent également vers le temple païen de Garni, situé à proximité, sur la rivière d’Azat. La visite de ces deux endroits le même jour est si répandue qu'on appelle souvent ces monuments ensemble sous le nom de Garni-Geghard.

Le complexe monastique s’étend au bout de la route goudronnée. Chemin faisant, vous pouvez voir de nombreuses femmes vendant du pain sucré, des fruits secs, des friandises typiquement arméniennes et des souvenirs.

A l'approche de l'entrée principale, vous trouverez de petites grottes, des chapelles, des sculptures et d’autres constructions. Devant l'entrée il y a un mur avec des trous dans lesquels les gens essaient de lancer des cailloux en faisant des rêves.

Juste à l'entrée du site il existe des murs des 12e et 13e siècles servant à la protection du complexe monastique de trois côtés et les falaises à l'arrière protègent le quatrième. À l'entrée latérale vers l'est se trouve le sanctuaire pour la rituelle de sacrifice des animaux (matagh) et un pont au-dessus de la rivière.

Les bâtiments résidentiels et de service sont situés en bordure de la cour du monastère reconstruits à plusieurs reprises, comme au 17e siècle et dans les années 1968-1971. La plupart des moines vivaient dans des pièces creusées dans la paroi rocheuse à l'extérieur de l'enceinte principale, conservée avec quelques oratorios simples. Les autres cellules sont situées dans le côté est. Les escaliers vous y mèneront. Les parois rocheuses sur toute la zone contiennent des Khatchkars (croix de pierre) en relief élaboré.

Le bâtiment principal est l'église de Notre-Dame, l'une des plus belles églises d'Arménie.

En 1225, le Gavit a été ajouté à l'église principale. Au nord-ouest de Gavit se trouve la première église en pierre du 13e siècle.

La deuxième église de roche à visiter est construite dans un endroit plus profond dans le roc. Le complexe monastique comprend également la crypte de Prochian, le Gavit supérieur et des chapelles rupestres, des khatchkars et des grottes.

La belle architecture, la nature à couper le souffle et la riche histoire font de cette région une destination touristique idéale pour ceux qui visitent l’Arménie.