Gochavank

Le monastère a été construit non loin des vestiges d'un ancien monastère appelé Getik, qui a été détruit par un tremblement de terre en 1188. Le monastère actuel est parfois appelé "Nor Getik" (Nouveau Getik). Il est situé dans la vallée boisée du village de Goch, dans la région de Tavush (situé au nord-est de l'Arménie). La capitale et la plus grande ville de la région est Idjevan. Le nom de la région provient du canton de Tavush de la province historique d'Utik de l'Arménie ancienne. Cette région montagneuse et boisée abrite de nombreux monastères arméniens historiques, églises, châteaux, forteresses et khatchkars (croix de pierre). Le patrimoine culturel et les monuments naturels de la région attirent un grand nombre de touristes.

Pendant les 12e et 13e siècles, Gochavank a été l'un des centres religieux et scientifiques les plus importants de l'Arménie médiévale. Construit par Mkhitar Goch il porte aujourd'hui son nom. Gochavank est un chef-d'œuvre de l'architecture arménienne. Parmi un certain nombre d'architectes talentueux seuls les noms de trois personnes sont connus: l'architecte Mkhitar, son élève Hovhannes et le sculpteur Poghos.

Mkhitar Goch : scientifique, écrivain, intellectuel et prêtre arménien, né dans les années 1130 (la date exacte n’est pas connue). Un grand nombre de personnes venaient spécialement pour devenir ses disciples. Il est également le créateur du premier livre arménien sur la loi. Goch était un vrai maître fabuleux avec une grande réputation.

Au complexe appartiennent:

1. L’église Saint-Grégoire Lusavorich (l’Illuminateur). La construction de l’église a débuté en 1237 et a duré jusqu’à 1241 sous le patronage du prince Grigor Tgha ("tgha" signifie "garçon"), adopté dès son enfance par la famille Zakarian. C'est pourquoi il a reçu le surnom "Tgha".

Malgré sa petite taille, l'église de Saint-Grégoire l'Illuminateur se distingue à première vue. C'est une église à une nef avec des fenêtres uniques sur les murs est et ouest. Les arches de l'église font paraître l'église plus grande. L'intérieur de l’église est très impressionnant. L'autel est décoré d'arches et de motifs géométriques.

2. Les khatchkars de Poghos (croix de pierre). Les croix de pierre sculptées par Poghos ont leur place unique dans l'art des khatchkars.

3. Le Gavit: Gavit a quatre piliers construits en 1197-1203. Au milieu du toit, un dôme à huit côtés a été construit. Les frères Zakarian ont attribué une grande contribution pour la construction du Gavit. Ce Gavit est relié par une galerie de piliers à un autre bâtiment dont le rez-de-chaussée servait de bibliothèque (1241). D’après les informations reçues, le clocher (1291) était situé au premier étage.

4. L’église Mère-de-Dieu est la principale église du monastère construite dans les années 1191-1196. Le prince Vakhtang de Haterk (Artsakh) et son épouse ont financé la construction. L'entrée principale a été ajoutée en 1197. Des croix et des inscriptions sont gravées sur les murs de l'église. Sur la façade ouest se trouve un cadran solaire.

5. Un auditorium. Des sources historiques mentionnent l'existence d'une école au début du 13e siècle, appelée Institut pédagogique.

La sphère des études à Gochavank était très ample. Ils ont étudié les langues étrangères, la grammaire, la philosophie et la calligraphie. Beaucoup d'arméniens célèbres ont reçu leurs études ici.

6. Le mausolée de Mkhitar Goch. À l'ouest de l'église St. Gevorg, Mkhitar Goch a construit une chapelle-mausolée : Ascension Sainte. Il est enterré là-bas. A proximité, il a également construit l'église du Saint-Esprit qui n'est pas conservée.

Le complexe monastique comprend également une bibliothèque, l'église St. Grigor, des chapelles et l'église St. Gevorg.

Le monastère de Gochavank est un lieu spirituel toujours au centre de l'attention des Arméniens, ainsi que des voyageurs. La nature dans la région est simplement magnifique, c'est pourquoi c'est l'une des meilleures destinations à visiter en Arménie.