Haghpat

Le monastère de Haghpat, également appelé Haghpatavank, est un complexe monastique médiéval situé à Haghpat en Arménie dans la région de Lori. Vanadzor est le centre régional ainsi que la plus grande ville de la région. Stepanavan, Alaverdi et Spitak sont les autres villes importantes. En 1988, la région de Lori a été gravement endommagée à cause du séisme en Arménie. Cette région est connue pour sa nature sublime et ses monuments historico-culturels qui font de Lori une destination touristique en Arménie. C'est l'un des trois sites arméniens inscrits dans la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le monastère a été construit environ quarante ans après le monastère de Sanahin. Sous les Bagratides, Sanahin était l'un des plus grands centres spirituels et culturels du pays. Dans son film "La couleur de la grenade", Sergueï Paradjanov représente l'histoire et la vie du ménestrel Sayat Nova, réfugié au monastère de Haghpat au 18e siècle.

Le monastère a été construit probablement en 976 par la reine Khosrovanouche, épouse d'Achot III. Le monastère en voisinage de Sanahin a été construit pendant la même période. L'emplacement du monastère de Haghpat a été choisi de sorte qu‘il se donne sur la rivière Debed dans la région de Lori, au nord de l'Arménie. Le monastère se trouve à mi-hauteur d'une colline dans un coin agréablement choisi pour être protégé des regards indiscrets, ainsi que pour répondre à une sorte de modestie monastique. Le monastère est perché sur un promontoire vert au milieu des chaînes de montagnes, souvent recouvert de nuages. Le pic des chaînes de montagnes de l'autre côté de la rivière dépasse 2500 mètres. Les monastères du nord de l'Arménie ne sont pas isolés, ils sont construits au sein des villages, contrairement à ceux des zones secs du pays. Haghpat est entouré de nombreux hameaux. Le monastère servait de centre d'étude et de dépôt des livres et des manuscrits. Sa bibliothèque était célèbre avec ses manuscrits de grande importance. Une collection importante de livres est conservée dans des niches souterraines faites d'argile. Parmi les professeurs du monastère étaient Grigor Magistros et le célèbre intellectuel diacre Hovhannes. En 1873, un historien arménien a découvert une grotte avec des manuscrits fossilisés. On suppose que dans cette grotte le diacre Hovhannes étudiait sa bibliothèque. Sa pierre tombale est située sous le clocher de Haghpat. À cette époque, des centaines de moines vivaient dans le monastère de Haghpat. La plus ancienne église survivante du monastère est l'église Saint-Nchan (Signe Sacré). La route vers la partie pricncipale de l’église passe par le Gavit. L’église a été construite entre 976 et 991 à l’initiative de la reine Khosrovanouche en l'honneur de ses fils Gurgen et Smbat. Saint-Nchan est une église cruciforme entourée d'un bâtiment rectangulaire. La grande coupole de l’église a été rénovée en 1113. De l'extérieur, la coupole a une forme rectangulaire, mais à l'intérieur elle est cruciforme. Le dôme est particulièrement spectaculaire. Le complexe monastique comprend également un centre d'étude médiéval, plusieurs églises, murs médiévaux et autres bâtiments. Aux alentours du monastère, vous trouverez également un certain nombre de magnifiques khatchkars (croix de pierres) datant des 11e et 13e siècles. Le monastère a été endommagé à plusieurs reprises au cours de nombreux siècles de son existence, mais ensuite il a été reconstruit. Aujourd'hui, une grande partie du complexe reste toujours intacte. Haghpat est un chef-d’œuvre de l’architecture arménienne qui attire toujours les touristes étrangers ainsi que les habitants locaux. Le monastère et son environnement sont un lieu très visité en Arménie.