Lchashen

Lchashen (jusqu'en 1946 Ordaklu) est un grand village de la région de Gegharkunik en Arménie. L’habitation date du 3e millénaire avant notre ère. Il possède une église du 13e siècle, une forteresse urartienne de l'Age du fer et un cimetière de l'Age du bronze.

Il se trouve sur le versant nord des montagnes Geghama et bénéficie d’une position plus élevée par rapport à la région environnante. Il faut environ une heure et demie pour arriver à ce village depuis la capitale.

À l'est du village se trouve l’habitat de Lchashen, l'un des monuments les plus importants non seulement en Arménie, mais également sur le territoire de l'ancienne Union soviétique.

L'ancienne nécropole a été découverte dans les années 1950 lorsque le niveau d'eau du lac Sevan s'est abaissé. A l'extrémité sud de la nécropole, sur les collines se dressent la forteresse cyclopéenne de Lchashen et les vestiges de la ville antique.

Il serait tout simplement impossible de faire des conclusions sur les habitants de Lchashen sans étudier les objets trouvés sur le site. Selon ces études, l’habitat de Lchashen a apparu à la fin du 4e millénaire avant notre ère. Au milieu du 3e millénaire avant J.-C. il a été transformé en une forteresse.

Les fouilles sur le site ont montré que l'ancien habitat de Lchashen avait des routes rectilignes où se trouvaient des appartements aux fondements circulaires et carrés sur deux côtés. Comme le montrent les résultats, les habitants de Lchashen s’occupaient de l'agriculture, de l'élevage, du traitement du bois, de la métallurgie, de la poterie, etc.

La nécropole de l'habitat comprend 800 tombes. Les sépultures à Lchashen étaient vraiment uniques. Cela s'explique par le fait que des squelettes de chevaux et de taureaux attachés à des charrettes ont été retrouvés dans les tombes. En outre, des objets assez riches ont été découverts à côté du défunt. Ces funérailles étaient certainement célébrées pour un riche.

Les riches et les célébrités étaient probablement toujours enterrés dans des charrettes et dans une telle position comme s'ils voyageaient au monde d'outre-tombe. Les charrettes à deux et à quatre roues ont été découvertes. Elles se composaient de chênes et d'ormes et étaient décorées d'inscriptions. Ces charrettes étaient l’un des meilleurs fiacres trouvés au monde.

Les funérailles des chevaux avec les décédés sont une découverte importante afin de clarifier le niveau du développement de l'élevage de chevaux en Arménie et de préciser les problèmes de domestication.

Sauf la charrette et le chariot à deux et à quatre roues, il y avait d'autres trouvailles précieuses. Parmi elles se trouvaient des statuettes des taureaux en bronze, une grenouille en or et 25 autres objets en or appartenant au deuxième millénaire avant notre ère. Selon toute probabilité, l'or a été extrait de la mine d'or de Zode. Les poteries colorées et décorées de Lchashen, qui devraient remplacer les poteries simples et noires, sont également intéressantes. Les objets en bois, y compris les cuillères, les louches, les tasses, les seaux et les tables, suffisent pour faire des conclusions sur la routine quotidienne de Lchashen.

L'une des découvertes importantes était l’inscription du grand roi urartien Argishti 1er. L’inscription mentionne qu’Argishti 1er a occupé la ville d’Ichtikouni. D’après la plupart des chercheurs Ichtikouni est le même Lchashen.

Les objets du site de Lchashen sont exposés au Musée d’histoire de l'Arménie et à l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Le vieux village est situé près du lac Sevan et se trouve à 10 minutes de la péninsule de Sevan.