Musée d'histoire

Le Musée d’histoire de l’Arménie est un musée consacré à l'archéologie, à la numismatique, à l'ethnographie, à l'histoire moderne et à la restauration. Il possède une collection nationale de 400 000 objets et a été fondé en 1920. La collection principale est composée de 35% d’objets archéologiques, de 8% d'articles ethnographiques, de 45% d'articles numismatiques et à 12% de documents. Il est considéré comme le Musée National d'Arménie et est situé sur la place de la République à Erevan. L'État soutient financièrement le musée et possède à la fois la collection et le bâtiment. Le musée effectue des travaux de conservation et de restauration et publie des ouvrages sur l'architecture, l'archéologie, l'ethnographie et l'histoire arméniennes. Le musée a également publié plusieurs rapports sur les fouilles archéologiques depuis 1948. Il organise aussi des manifestations éducatives et scientifiques sur l'histoire et la culture arméniennes.

L’objectif du Musée d‘histoire de l'Arménie est de préserver, de reconstituer, d'étudier et de promouvoir les objets et les collections liés à l'histoire et à la culture du peuple arménien et de l'Arménie.

Le musée a été créé sur la base des collections de l’Association ethnographique arménienne du Caucase, du Musée des antiquités arméniennes de Nor Nakhidjevan, du Musée des antiquités d’Ani, du dépôt des manuscrits anciens de Vagharchapat (15 289 objets).

En 1935, le Comité central du Parti communiste d’Arménie a créé des musées particuliers. Ces musées ont reçu des objets qui faisaient initialement partie du Musée d‘histoire de l'Arménie.

Le musée d'art de la RSS d'Arménie a été fondé après le Département des Arts du Musée d‘Histoire (l'actuelle Galerie Nationale d'Arménie) et a reçu 1660 objets.

Le Musée Littéraire (le Musée actuel de Littérature et d'Art au nom de Charents) a été fondé à partir du Département Littéraire du Musée d‘histoire et a reçu 301 objets et 1298 manuscrits.

Le Musée National d'Ethnographie, fondé en 1978, a reçu 1428 objets et 584 photographies.

Le Musée d‘Histoire complète ses collections par des découvertes de fouilles dans les sites archéologiques d’Arménie, des achats et des dons. Il représente une image intégrale de l'histoire et de la culture de l'Arménie depuis la préhistoire (il y a un million d'années) jusqu'à nos jours. Ici sont présentées les rares traces des interactions culturelles avec les pays de l'Ancien Orient (Égypte, Mitany, l'Empire hittite, Assyrie, Iran, Empire séleucide, Rome et Empire byzantin) sur les hauts plateaux arméniens. Le musée possède également une énorme et extraordinaire collection de spécimens de bronze du 3e au 2e millénaire avant J.C., qui appartiennent à la collection des trésors du monde.

Le Musée d'Histoire possède un magnifique patrimoine culturel d'Urartu, le puissant royaume arménien de l’ancien Proche-Orient: statuettes cunéiformes extraordinaires, statues en bronze, fresques, céramiques peintes, armes et armes ornées de sculptures, creusées à Karmir Blour (Colline Rouge), à la forteresse d'Arin-Berd et à la ville d’Argishtikhinili.

Au musée se trouve l'inscription cunéiforme de 782 avant notre ère sur la fondation de la ville d’Erebouni (Erevan), du roi urartien Argishti et également des témoignages les plus anciens de l’histoire des transports datant du 15e-14e siècle avant notre ère.

Le musée d’histoire possède une riche collection de pièces de monnaie arméniennes, y compris les pièces de monnaie de Tsopk, la dynastie des Artaxiades, le royaume des Kiurikides et le royaume arménien de la Cilicie, ainsi que des pièces de monnaie des villes de Dvin d'Ani, d'Erevan battues à l‘étranger. Au musée sont présentés des exemples précieux de la transformation particulière de la culture hellénistique en Arménie: sculptures, détails architecturaux, bijoux et céramiques retrouvés dans les sites archéologiques de Garni, d'Artachat et d'Ochakan.

Le musée permet aux visiteurs de prendre connaissance de la culture chrétienne d'Arménie (4e-15e siècle), des découvertes architecturales, sculpturales et céramiques uniques découvertes dans les villes de Dvin et d'Ani, de la forteresse d'Amberd.

Beaucoup de touristes ont envie de connaître l'une des premières civilisations originales. Le musée retrace l'histoire millénaire de l'Arménie dès l'Antiquité jusqu‘à nos jours.