Odzaberd

Odzaberd, la "forteresse du serpent" ou la "forteresse des Princes", est située dans la région de Gegharkunik, sur la rive sud-est du lac Sevan. Odzaberd se situe à une altitude de 1921 mètres. C’est un site archéologique important, car c’était une ville fortifiée du royaume urartien qui remonte de 735 à 713 av. J.-C. fondée par Roussa I. Elle est considérée comme la forteresse urartienne la mieux conservée du bassin de Sevan. Les ruines, des constructions en pierre et des parties du mur de la ville ainsi que des portes sont encore conservées. Il y a aussi une entrée dans une petite grotte du côté ouest de la colline dans les ruines de Teïcheba. Sur la paroi rocheuse sur une falaise basse de la colline, existe une vieille écriture cunéiforme écrit par Roussa I. Il raconte que la ville a été construite dans le but de la consécration du dieu Teïcheba et parle de la conquête par Roussa I des vingt-trois nations. L'étymologie du toponyme de Sevan a également été trouvée dans cette inscription elle considérée comme la première mention du mot, qui fait maintenant référence au lac abritant les ruines de la ville.

D’après les données le lac Sevan était à une altitude beaucoup plus élevée à cette époque-là et la ville de Teïcheba a été construite le long de ses côtés. L'inscription cunéiforme a été gravée dans la paroi rocheuse pour diminuer le risque de devenir illisible. Étant donné que le niveau d'eau était beaucoup plus élevé à cette époque, la lecture de l'inscription aurait été pratiquement inaccessible. Il est à noter qu’à l'époque urartienne, au lieu du cimetière actuel était une île avec un petit village détruit par des coulées de lave provenant de sous le lac. Les habitants racontent que d'anciennes pièces de monnaie et des os ont été retrouvés lors des fouilles de nouvelles tombes dans le cimetière. Au Moyen Age, l'un des seigneurs du pays a reconstruit la forteresse au même endroit et a appelé Ichkhanaberde "la forteresse du Seigneur". Le folklore local raconte que le seigneur d’Ishkhanaberd déjà marié était tombé amoureux de la femme du seigneur de Karmrashen. Après avoir appris la nouvelle, le seigneur de Karmrashen a déclaré qu'il allait détruire Ishkhanaberd, considéré comme impénétrable à cause de ses murs de défense très épais. Le seigneur d'Ishkhanaberd avait également appris la nouvelle de cette trahison, pendant qu'il dormait, elle l'a attaché de manière qu'il ne puisse pas s'échapper et a laissé le rival de son mari entrer dans la forteresse. La femme du Seigneur de Karmrashen a appris ce qui s'était passé et est venue libérer son amant. Elle a réussi et les deux hommes se sont échappés à cheval d'Ishkhanaberd et ont trouvé leur abri dans une grotte près de la forteresse. La grotte existe jusqu’aujourd’hui avec une entrée qui est assez grande. Ichkhanaberde a été détruit par l'autre Seigneur, qui a proclamé: "Maintenant, rien n’existera dans ce pays sauf des serpents et des scorpions!" Par conséquent, le lieu a été dorénavant appelé Odzaberd, ce qui signifie "forteresse du serpent". À Karmrashen, situé dans les montagnes près du lac Sevan, vous pouvez toujours voir des bâtiments en pierre, des murs d'église, de grandes tombes et un cimetière médiéval. Il existe également un monument de la fin du 14e siècle appelé Yot Verk Matour (chapelle des Sept Plaies) dédié aux sept seigneurs de sept villages qui se sont martyrisées lors des invasions de Tamerlan. Le folklore du village de Tsovinar raconte également qu’il y avait un tuyau de céramique souterrain menant vers des collines près d’Ishkhanaberd. Au Moyen Age, les invasions dans et autour des villages constituaient une menace et empêchaient les bergers de distribuer du lait dans les villages. Le lait était envoyé vers les montagnes par des tuyaux.