Ochakan

Ochakan est l’un des endroits les plus célèbres de l’Arménie où se trouve le tombeau de Mesrop Machtots, l’inventeur de l’alphabet arménien.

Le village se trouve dans la région d’Aragatsotn. Aragatsotn est une région intéressante. Ici, la nature est variée. Il y a des endroits attrayants dans toutes les directions de la région. La plus haute montagne de l’Arménie, Aragats se trouve ici. La montagne a 4 sommets. Le plus haut des sommets est le sommet nord (4090 m.). Sur la montagne vous pouvez déguster un plat typiquement arménien, le ''khash''. A une altitude de 3300 mètres est situé le lac de montagne d’origine volcanique (Qari litch – lac en pierre). A proximité, il y a un centre de recherches scientifiques sur le rayonnement cosmique.

Les données pour Showlist ne sont pas configurées

La capitale régionale est Achtarak. Cette ville est située à environ 22 km au nord-ouest de la capitale Erevan. La rivière Kasakh traverse la ville. Un haut pont à trois anches du 17e siècle relie les deux parties de la ville. Achtarak est connu pour ses maisons basses, la belle nature et les nombreuses églises. Parmi les églises d’Achtarak on peut citer Tsiranavor, Karmravor, Spitakavor, l’église de Sainte-Marine et l’église de Saint-Sargis. A Achtarak, beaucoup d’Arméniens célèbres ont vécu et travaillé.

Il y a peu de temps que des fouilles archéologiques ont été effectuées à Achtarak. Le long de Kasakh, il y a beaucoup de grottes où des peintures rupestres colorées ont été trouvées. Elles représentent des différentes scènes de culte et de chasse. A proximité, vous pouvez découvrir également une habitation fortifiée.

Le village historique d’Ochakan se trouve à l’ouest d’Achtarak. Bien que le village ait un petit nombre de population et de surface, il possède une histoire et une culture riches. La rivière Kasakh divise le village en deux parties.

Ochakan était toujours associé au nom de Mesrop Machtots. Le meilleur ami de Machtots, le prince Vahan Amatuni y a vécu. Mesrop Machtots est mort en 440. Apres sa mort, ses restes ont été inhumés à Ochakan et une petite chapelle a été construite. C’est seulement dans la deuxième moitié du 19e siècle que cette chapelle a été remplacée par une grande église à une nef, appelée Saint-Mesrop Machtots. Même aujourd’hui, cette église constitue le centre d’Ochakan. Ochakan est aussi un lieu de pèlerinage très célèbre. Bien que des tentatives aient été faites au milieu du 20e siècle pour rendre la basilique à une nef plus attrayante avec des fresques aux motifs de différentes couleurs représentant la vie de Machtots, ce n’est pas bien marché. Le clocher cylindrique, construit dans la partie est, présente une particularité architecturale.

Dans le verger voisin, depuis 2005, les lettres de l’alphabet arménien, œuvres d’art d’un genre spécial attirent de nombreux touristes. Sculptées sur le tuf rougeâtre, les khatchkars (pierres à croix) sont fières et représentent la culture, la langue et la mentalité uniques du peuple arménien. Chaque lettre a sa particularité et aucune lettre n’est pareille. Ici, vous pouvez remarquer de nombreuses personnes qui prennent des photos avec la première lettre de leur prénom.

Au nord du village se trouve l’église de Saint-Sion. C’est une petite église cruciforme datant du 7e siècle. L’église est appelée souvent "Mankanots", l’église des jeunes filles. Son architecture est typique de l’époque: un petit tertaconch avec de grandes branches croisées et un dôme central. En 1950, l’église a été restaurée.

Sur la colline de Didikond se trouve un célèbre site de fouilles: les ruines d’une forteresse urartienne datant des 7e et 6e siècles avant Jésus-Christ. Vous pouvez visiter une sépulture du 11e siècle avant Jésus-Christ. De nombreuses armes anciennes, outils, bijoux en or et en argent ont été découverts. Sur la colline se trouve une maçonnerie urartienne. Les trouvailles sont exposées maintenant dans divers musées à Erevan.