Tegher

Tegher est un monastère du 13e siècle qui se dresse comme une sombre forteresse sur le versant sud d'Aragats, au-dessus de la gorge de l'Arkhachian. Le complexe a été construit par la famille princière Vatchutyan, en particulier par l'épouse du prince Vatche.

La région vous invite à jouir de la vue magnifique. Les vallées délimitées par des sommets enneigés entourent la région. Il y a même des places pour les pique-niques avec des bancs et des tables.

Il est à noter que malgré sa beauté et son architecture unique, Tegher n’a jamais été mentionné par les historiens. Les informations sur sa construction et son travail sont connues grâce à une inscription de l'église.

Le monastère se compose de deux parties: l'église principale et le gavit. L'église principale s'appelle Sainte Astvatsatsin (église Notre-Dame).

En 1467, le maître Sargis de Byurakan a construit des murs autour du monastère. Le tremblement de terre de 1948 a endommagé une partie considérable du monastère. Les restaurations ont cependant été effectuées dans les années 1950. Des travaux supplémentaires ont été organisés en 1970. Tegher a survécu les invasions mongoles.

Le jardin de l'église est entouré des arbres fertiles. Les gens, visitant le monastère ont la possibilité de savourer des fruits secs ainsi qu’assister à la messe.

L'architecte de l'église est Vardapet Aghbayrik.

Ce n’est pas seulement la couleur noire qui distingue cette église des autres églises arméniennes. Contrairement aux autres, ornées par des motifs plus frappants, le monastère de Tegher ne possède aucune décoration, y compris des fresques, des inscriptions et des pierres. Il y a des croix sculptées dans l'église principale.

L'une des caractéristiques architecturales de Tegher sont les mausolées à deux étages qui occupent le gavit.

Il y a une autre raison possible au manque de renommée de Tegher et cela est associé au nom. Le village de Tegher s'appelait autrefois Degher (''médicaments'''). Le village a été nommé en raison des herbes médicinales qui poussaient autrefois. Ces herbes ont souvent été utilisées pour soigner les soldats arméniens. Par conséquent, le monastère de Tegher pourrait être une maison pour les personnes qui avaient besoin d'aide, ce qui explique le manque des décorations supplémentaires qui n'ont pas été prises en compte.

Les meilleures saisons pour visiter Tegher sont le printemps et l'automne. Pendant ce temps, la nature est particulièrement belle et à couper le souffle. Le vert qui couvre les collines voisines forme une combinaison unique avec la couleur noire de l'église.

Autour de l’église, il y a un certain nombre de khatchkars (croix de pierres). Ces chefs-d’œuvre, typiques de l'Arménie, peuvent être trouvés dans toutes les églises du pays, même dans celles qui ne sont pas connues par leur décoration.

Ces croix de pierres ont été sculptées à la mémoire des fondateurs du monastère, un phénomène très courant dans l'histoire arménienne. Les gens riches ont souvent construit des églises accompagnées toujours des croix de pierres. De cette façon, ils espéraient une attitude plus douce pour le Jugement dernier. Les croix de pierres, comme l'église, sont de couleur noire.

Bien que le monastère de Tegher soit moins connu que d’autres lieux sacrés avec l’absence de bols en or, de peintures, de livres, de décorations et d’ornements, il est certainement impressionnant et magnifique avec sa simplicité et son atmosphère spirituelle austère. C'est une destination touristique populaire en Arménie.