Zvartnots

Les ruines fascinantes de ce complexe, commandé par le Catholicos Nerses 3 et effondré par un tremblement de terre au 10e siècle, font maintenant l’objet d’une reconstruction partielle. La cathédrale a été probablement construite dans les années 643-652. Ce complexe comprend les ruines de la cathédrale, un palais avec deux salles de fêtes et une salle de trône, la résidence du Catholicos et de grandes salles différentes. Le tout est entouré d’un mur. Cette construction était célèbre dans tout le pays et même au-delà de ses frontières pour sa beauté et l’audace de son architecture. L’empereur byzantin Konstantin II, présent à l’inauguration solennelle, a annoncé vouloir construire un bâtiment similaire à Constantinople.

Zvartnots est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La reconstruction la plus célèbre de la cathédrale est conçue par l’architecte Toros Toramanian, inspiré probablement par la représentation de l’Arche de Noé à trois étages sur un relief de la Sainte-Chapelle à Paris. Les fouilles ont montré que l’endroit où la cathédrale a été construite était un centre de culte. Autrefois, il y avait un temple urartien, remplacé par une basilique en 301 (après la christianisation). Etant l’une des constructions les plus hautes de cette période, la cathédrale de Zvartnots est une véritable merveille architecturale. Après la mort de Grégoire l’Illuminateur, certaines de ses reliques ont été enterrées dans la cathédrale, c’est pourquoi elle a été nommée en l’honneur de Saint-Grégoire. La cathédrale a une forme circulaire et se présente comme une construction en forme de croix avec une coupole au centre et quatre larges ailes semblables. Elle avait 45-49 mètres de hauteur. On dit que la cathédrale de Zvartnots a été construite à l’endroit où Grigor Lusavorich (Grégoire l’Illuminateur) a rencontré le roi arménien Tiridate 3 et il l’a fait converti au Christianisme. Zvartnots est riche en bas-reliefs et décoré de fresques. Malheureusement, la plupart de la décoration intérieure n’a pas été conservée mais les pièces préservées suffisent pour dire qu’elle a été décorée de manière intéressante et magnifique. Autrefois, le sol était recouvert de pierres en mosaïque qu’on peut observer jusqu’aujourd’hui. La surface des façades et les châssis des fenêtres contenaient des sculptures de grenades comme un symbole de fécondité et des graines de raisin comme le symbole du sang de Dieu et de sa résurrection. Dans certaines parties de la cathédrale on peut voir des sculptures d’aigles symbolisant la force de l’Antiquité et du Moyen Age. Le nombre de maîtres ayant construit la cathédrale est de 32 et on croit que les portraits des hommes trouvés sur les 32 facettes de la cathédrale représentent exactement ces maîtres. Les images des maîtres sont rares car, en général, seules les premières lettres des noms des maîtres sont gravées alors que dans ce cas, les images existent et à côté de chaque image se trouve soit le nom complet du maître, soit juste la première lettre de son nom. Seulement neuf images sur dix ont été conservées. Il y a un palais ici où le Catholicos Nerses le Bâtisseur a vécu et a mené des guerres contre les Arabes et les Byzantins. Près de la salle du trône de palais se trouvait un entrepôt de vin. Il existait également des verres moyenâgeux en argile locale. Les verres étaient conçus de sorte que lors de la fermentation ils étaient inclinés l’un contre l’autre et quand le vin était déjà prêt, les verres devenaient droits. Zvartnots est actuellement en ruines. Même étant dans cet état, la cathédrale est incroyable et se présente comme une destination populaire pour ceux qui veulent voyager en Arménie et admirer une merveille architecturale.