Meghri

Meghri est situé dans la région de Syunik, dans le sud de l'Arménie, près de la frontière iranienne. C'est le point le plus bas de l'Arménie avec une hauteur de 300 m. La ville est connue pour ses fruits délicieux que vous pouvez cultiver et savourer grâce au climat subtropical: grenades, plaqueminiers, figues. D’après les statistiques officielles de 2016, la population de Meghri est d'environ 3500 personnes.

La ville est marquée par les échanges commerciaux entre l’Iran et l’Arménie. Elle exploite également le gazoduc depuis le mars 2007.

Meghri est située à 376 km au sud de la capitale d'Erevan et à 73 km au sud de la capitale de la province de Kapan. Une base militaire russe située à proximité abrite environ 2000 soldats gardant la frontière iranienne par des soldats arméniens.

Meghri a été fondé en 906 par le roi arménien Smbat 1er sous le royaume de Bagratide et portait le nom de Kartchavan. Plus tard elle est rebaptisée Meghri, ce qui signifie ville de miel en arménien.

La ville de Meghri est habitée depuis l'Age du bronze. Aux alentours de la ville se trouvent de nombreux sites archéologiques des 7e et 6e siècle av. J.-C. datant de l'époque du royaume d'Urartu. Historiquement, il appartenait au district d'Arevik de l'ancienne région de Syunik.

Lors de la construction du monastère de Tatev au 8e siècle, la ville de Meghri a connu un développement social et économique rapide. En 987, la ville a été incorporée au nouveau royaume arménien de Syunik. En 1105, la ville de Meghri était occupée par les turcs seldjoukides. La ville a été complètement détruite par les envahisseurs turcs en 1126 et 1157.

Entre les 12e et 15e siècles, Syunik et les autres régions historiques de l'Arménie ont été envahies par les turcs seldjoukides, les mongols, les Ak Qoyunlu et les Kara Qoyunlu.

Au début du 17e siècle, Meghri faisait partie du Beklarbek d'Erevan pendant l’époque de la Perse Safavide. Au début du 18e siècle, sous la direction de David Bek, la région était engagée dans la lutte de libération des Arméniens de Syunik. Les combats ont éclaté en 1722 et avec l'aide de milliers de patriotes arméniens de Syunik la région a été libérée.

En 1813, Meghri faisait partie de l'empire russe à la suite de la guerre russo-persane de 1804 à 1830 et de la signature du traité de Gulistan. Elle faisait partie du Karabakh jusqu'au 1868.

Avec la fondation de la République d'Arménie en 1918, Meghri a été incorporé dans la région de Zangezour.

La ville de Meghri a été construite en septembre 1930 à l'époque soviétique et la colonie de Meghri est devenue le centre de la nouvelle région. En 1959 Meghri a reçu le statut de l'habitat urbain et en 1984, Meghri a reçu le statut de la ville. Grâce aux produits agricoles Meghri a été reconnu comme un grand centre industriel.

Après l'indépendance de l'Arménie, Meghri s’est intégrée dans la région de Syunik en 1995 à la suite des réformes administratives.

En 1882 une bibliothèque publique a été construite à Meghri. La communauté comprend également le centre culturel et l'école d'art pour les enfants. En 1985, une succursale des Arts visuels d’Erevan a été instaurée à Meghri.

Parmi les attractions de la ville, on peut citer la forteresse de Meghri du 11e siècle, située dans la partie orientale de la ville. À côté de l'église de la Sainte Vierge se trouve l'église du 17e siècle de Saint Jean (St. Hovhannes) construite en 1673, connue pour ses fresques. L'église abandonnée de Saint Sarkis située au nord de Meghri remonte également au 17e siècle. La ville possède un musée ethnographique du 17e au 20e siècle.

Entourée de hautes montagnes et de paysages magnifiques, Meghri est une destination touristique attrayante.