Eglise Sainte-Gayané

Il existe une ville en Arménie connue de tous les Arméniens du monde entier, c'est la ville d'Etchmiatzin, souvent appelée le "Vatican arménien". La ville n’a pas une décoration excessive et est beaucoup plus simple que le Vatican, mais elle attirera certainement votre attention. Selon l'historien et le catholicos arménien Hovhannes Draskhanakerttsi (10e siècle), l'église Sainte-Gayané a été construite de 630 à 641 par le catholicos Yezr. On pense que l'église a été construite à l'endroit même où l'abbesse Gayané a été torturée et martyrisée par l’ordre du roi arménien Tiridates III. Devant l'église s’élevait une chapelle sur la tombe de Sainte-Gayané.

Selon Agathangeghos (le nom signifie "porteur de la bonne nouvelle"), l'empereur romain Dioclétien voulait épouser la vierge chrétienne Hripsimé. Hripsimé a refusé et, pour éviter sa persécution elle s’est fuie en Arménie avec d'autres vierges et l'abbesse Gayané. L'empereur romain a continué dans le même esprit en envoyant une lettre au roi Tiridates III et en lui demandant de trouver les vierges, de les martyriser et de renvoyer Hripsimé. Il n’est pas surprenant que le roi arménien a également été séduit par sa beauté. Il a voulu lui-même prendre pour femme Hripsimé mais il a reçu un refus d’elle. En colère, Tirdates a ordonné de martyriser les autres jeunes filles. D’après les on-dits, plus tard Tiridates III tombe amoureux de Gayané. La légende raconte que l'église Sainte-Gayané a été construite sur la même place, où elle a été martyrisée. Suite à la décision de l'église arménienne, Gayané a été canonisée. L'église Sainte-Gayané appartient au type d'église à dôme basilique à trois nefs. Sur les deux côtés du sanctuaire principal, il y a une voûte en forme de dôme en croix. L’église Sainte-Gayané est l’un des exemples les plus brillants de l’architecture arménienne, combinant la basilique à trois nefs et l’église à dôme central. Ce type d'architecture a ensuite pris une grande ampleur en Arménie. Le dôme central est situé sur quatre hautes colonnes. Il est à noter que l’architecture de l'église Sainte-Gayané reflète l’art architectural arménien de plusieurs siècles. En tant que détenteur de l'architecture arménienne du passé, elle ressemble beaucoup au temple Tekor du 5e siècle (l’église Saint-Sargis ou Tekor est la première église arménienne à dôme, située à Kars). En même temps, elle a eu une grande influence sur l’avenir de l’architecture arménienne et son esprit se ressent sur la magnifique cathédrale d’Ani, construite en 989-1010 par l’architecte Tiridates. Les murs intérieurs de l’église ainsi qu’une partie de la porte sont couverts de fresques. Les fresques représentant des saints sont gravées au-dessus de la porte principale. L’église Sainte-Gayané est inscrite dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2000. Les murs et le toit de l'église ont été entièrement restaurés en 1652, la salle a été construite en 1683. Cette église est très honorée par les Arméniens. Il y a quelque chose de mystérieux dans l'église. C'est l'église où la plupart des couples célèbrent leur mariage, et c'est pourquoi elle est toujours pleine de gens. Peu importe quel jour de la semaine vous visitez l'église, vous pouvez toujours être sûr de faire part d'une cérémonie de mariage ce qui va donner à votre visite plus de signification et d'excitation.