Avetis Hotel

Ce petit hôtel confortable est situé à Stepanakert, à cinq minutes du centre-ville. Certains sites touristiques de la ville se trouvent à proximité de l'hôtel.

La ville de Stepanakert a été construite au début du 19ème siècle sur le site du village Vararakn. Il est situé sur le versant oriental de la chaîne de montagnes Artsakh, sur la rive gauche de la rivière Karakar-Vararakn.

Stepanakert est la capitale de la République du Haut-Karabakh et compte environ 55 000 habitants. Jusqu'en 1847, elle était connue sous le nom de Vararakn, une colonie arménienne qui avait plus de deux mille ans d'histoire.

  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 71
  • 72

La ville est un vrai centre culturel. Dans la vie culturelle, le théâtre dramatique arménien portant le nom de V. Papazian est particulièrement important. Pendant la période où le Haut-Karabakh était sous l’administration de l'Azerbaïdjan, tous les spectacles sur l'histoire du peuple arménien étaient retirés de la scène. Le mot «arménien» était également systématiquement enlevé du panneau du bâtiment théâtral. Aujourd'hui, le théâtre dramatique arménien est en constante évolution et est en étroite collaboration avec les théâtres d'Erevan. Depuis 1959, l'Ensemble de chant et de danse d'État arménien joue un rôle particulier dans la vie de la ville et de toute la région, qui connaît également un grand succès à Erevan et dans d'autres communautés arméniennes. La radio Stepanakert diffusait des programmes quotidiens en arménien pour la population de la ville et de la république, mais jusqu'en 1988, il n'y avait que des programmes et des émissions en azerbaïdjanais et en russe. Dans les années 1960, les émissions étaient également en azéri et en russe. Non seulement toutes les populations arméniennes de la République du Haut-Karabakh, mais aussi le centre régional de Stepanakert n’ont pas eu la possibilité de regarder des programmes télévisés arméniens ni d’écouter des programmes diffusés à la radio. Suivant la demande des Arméniens de la région associés au Mouvement «Artsakh», l’administration a accepté les programmes de télévision arméniens, mais a également organisé des programmes de télévision locaux avec le soutien de spécialistes arméniens. Actuellement, le centre de télévision de la République du Haut-Karabakh est installé à Stepanakert.

La population de la ville est arménienne et chrétienne et continuait à suivre sa foi en l'église apostolique pendant l'Union soviétique. Néanmoins, il n'y avait pas d'église ici jusqu'en 2007. L'église Saint-Georges, construite à la fin du XIXe siècle, a été démolie sous Joseph Staline dans les années 1930 pour construire le bâtiment du théâtre.

L'hôtel dispose de neuf chambres bien équipées (simples, doubles, triples, de luxe et familiales). Toutes les chambres sont équipées de téléphone, télévision, minibar, climatisation et salle de bain, sèche-cheveux, réfrigérateur, produits de toilette divers, oreillers et couvre-lits antiallergiques. Vous pourrez admirer la magnifique vue sur la ville depuis le balcon. Les balcons des hôtels offrent une vue magnifique sur Stepanakert et les montagnes environnantes. Un lit supplémentaire peut être ajouté dans les chambres.

L’hôtel Avetis abrite également un restaurant où vous pourrez déguster et savourer de délicieux plats, tels que le pain typique "jingyalov hac" du Haut-Karabakh, préparé à base de différents types d’herbes.

En outre, le personnel amical de l'hôtel peut vous aider à organiser des excursions, à réserver des tickets de taxi et à acheter des tickets pour des musées et des concerts.

Les prix dans l'hôtel sont bon marché. Il dispose également de son propre parking et d'un accès gratuit à Internet. L'hôtel propose diverses activités, telles que le billard. L’entrée des animaux n’est pas autorisée. La réception est à votre disposition 24H24. Dans l'hôtel, vous trouverez un jardin où vous pourrez vous détendre après une longue journée. Le check-in se fait à 14H00, le check-out à 12H00.

L'hôtel avec son personnel vous attend impatiemment pour la meilleure organisation de votre séjour.